loader

Encyclopédie

Risques en Soudage

 

Le soudage est une technique qui requiert une attention particulière de l’opérateur, à la fois pour sa propre protection, mais aussi pour celle de ses collaborateurs et de son environnement. On distingue des risques physiques, chimiques ou liés aux mesures de sécurité. Les effets de ces dangers peuvent être immédiats ou sur le long terme.

 

 

RISQUES PHYSIQUES

 

  • Premièrement, les températures élevées qui sont atteintes pendant le processus de soudage impliquent des risques de brûlures importantes sur la peau, mais aussi des lésions externes de l’œil.
  • L’éclat lumineux produit par le soudage peut abimer les yeux du soudeur,
  • Le bruit causé par le soudage peut endommager l’ouïe de l’opérateur, ou même provoquer une perte de l’audition en cas d’exposition prolongée.
  • L’intensité électrique provoque des risques d’électrocution, qui causent de graves brûlures, une chute si l’opérateur est en hauteur, ou même la mort.
  • Les personnes qui ont un stimulateur cardiaque doivent prêter une attention particulière aux champs magnétiques dégagés par les appareils électriques, qui pourraient altérer le fonctionnement de leur pacemaker.
  • Les radiations générées par les soudages à l’arc et au gaz combustible génèrent des radiations (rayonnement non ionisant) qui peuvent blesser l’opérateur à la peau et aux yeux. Des risques de brûlures de la peau et des yeux existent aussi avec le soudage laser, qui émet des rayons ultraviolets. Le soudage par bombardement électronique diffuse des rayons X, qui sont susceptibles de causer des lésions aux tissus, des cancers, la leucémie, etc…Enfin, les électrodes pour le soudage TIG contiennent des particules radioactives qu’il faut éviter d’inhaler.

 

 

 

RISQUES CHIMIQUES

 

  • Les soudages TIG et MIG induisent des risques d’asphyxie dûs à l’utilisation de gaz inertes qui produisent des fumées toxiques. Le risque est particulièrement important si la soudure est effectuée dans un espace confiné. En fonction du temps d’exposition à ces fumées, les risques de pathologies s’accentuent : une exposition « brève » peut provoquer des pathologies comme des nausées, irritations, fièvre etc…
  • Une exposition prolongée entraîne des pathologies plus graves : asthme, bronchites à répétition, voire des perturbations neuropsychiatriques (pertes de mémoire, diminution des temps de réaction…) ou même des cancers broncho-pulmonaires. Le soudeur doit aussi se protéger contre les poussières ou les vapeurs des solvants.

 

 

RISQUES LIES À LA SÉCURITÉ

 

  • Les risques les plus courants sont les blessures au dos pendant la manipulation de matériel, des chutes causées par les installations présentes dans l’espace de travail, et les chutes d’objets lorsqu’un opérateur travaille en hauteur.
  • Les solvants inflammables peuvent créer des incendies ou des explosions.

 

Protection Individuelle du Soudeur

Ecrit par

Les risques du soudeur sont importants, il faut donc bien se protéger avant de commencer la soudure.

Tour d’abord, la protection collective est primordiale :

-par des écrans ou rideaux qui « isolent » le soudeur de son environnement et protège ses collaborateurs des rayons UV et des particules projetées.

-Par le traitement des gaz et fumées, grâce à des torches aspirantes ou des aspiro-filtres.

-Par la l’entretien des installations électriques.

 

Ensuite, le soudeur doit assurer sa propre protection, par l’utilisation de nombreux équipements :

-Cagoules, casques et lunettes de soudage :

Les cagoules et casques de soudage protègent le visage et les yeux de l'opérateur de tous projectiles, rayonnements, ou étincelles. On y trouve un écran facial muni d’un filtre approprié qui est indispensable pour le soudage à l’arc électrique. D’ailleurs, il faut veiller à ce que l’équipement soit adéquat au travail de soudage effectué. Par exemple, les lunettes suffisent pour le soudage par oxycoupage et le brasage au chalumeau.

-Gants : Le soudeur doit protéger ses mains contre la chaleur et la conduction électrique. Pour cela, il lui est nécessaire de porter des gants en cuir doublés, anti-chaleur et avec une manchette qui couvre les avant-bras.

-Chaussures de sécurité : Elles doivent être hautes (couvertes par le pantalon), avec une semelle isolante et un embout protecteur contre les chutes de matériel.

-Vêtements de travail : les vêtements du soudeur (pantalon, veste) doivent être en coton ignifugé ou textiles ininflammables (surtout pas de tissus synthétiques). Ils doivent être renouvelés régulièrement car ils perdent de leur efficacité après lavages répétés.

-Protection antibruit en fonction du niveau de bruit.