loader

Retrouvez toutes les actualités de l'industrie tôlerie.

Fabrication additive - impression 3D : challenge pour l'industrie du gaz

Fabrication additive - impression 3D : challenge pour l'industrie du gaz

04/04/2017 | France

Linde France est la filiale hexagonale du Groupe Linde AG, leader mondial sur le marché des gaz industriels, basé à Munich. Environ 65 000 collaborateurs sont répartis dans une centaine de pays. Le Groupe a généré en 2015 un chiffre d'affaires s'élevant à 17 994 milliards d'euros. En France, près de 700 collaborateurs travaillent sur 20 sites dont deux laboratoires pharmaceutiques.

Les gaz et mélanges de gaz, équipements et services Linde sont utilisés dans de nombreuses industries pour de multiples applications : soudage, chauffe, surgélation, inertage, conservation, analyse. Les clients Linde sont issus d'industries extrêmement variées : industries manufacturière, pharmaceutique, automobile, verrière, agro-alimentaire, recherche et développement...

La fabrication additive, également appelée impression 3D offre de nouveaux challenges à l'industrie gazière.
Pour les procédés de fusion lit de poudre, la construction des pièces est réalisée dans une enceinte inertée à l'azote ou à l'argon, en fonction du matériau travaillé. La composition de l'atmosphère dans la chambre, en particulier sa teneur en oxygène et en humidité,  peuvent avoir une influence sur les caractéristiques des pièces (état de surface, résistance, tenue en fatigue, ...). Linde, en partenariat avec AIRBUS Innovation, a développé Linde ADDvance ™ O2 precision, un équipement qui analyse en continu l'atmosphère gazeuse de la chambre de construction avec une grande précision et sans sensibilité croisée. D'une résolution de l'ordre de la dizaine de ppm, il déclenche automatiquement un ajout de gaz d'inertage afin de maintenir précisément le taux d'O2 demandé, assurant ainsi la meilleure reproductibilité de votre procédé. Sa fonction d'enregistrement permet de conserver les paramètres process dans le système de traçabilité.

De plus, Linde travaille sur l'optimisation des gaz d'inertage en proposant des mélanges composés d'argon, d'hélium ou encore de composés actifs comme l'hydrogène ou les CnHm pour influencer favorablement les caractéristiques des pièces et/ou les temps de fabrication.

Linde a également des programmes d'étude pour les procédés fil-arc : l'enjeu est de contrôler le dépôt d'énergie en refroidissant durant la fabrication, soit par l'utilisation de gaz spécifiques, soit par l'utilisation de neige carbonique.

Pour finir, LINDE propose des systèmes de nettoyage cryogénique des pièces finies qui permettent d'éliminer les résidus de poudre non fusionnée. Ce nettoyage de surface de haute qualité avec CryoClean(R) Snow représente une solution douce, efficace et respectueuse de l'environnement. Le CO2 étant sublimé, il ne s'ajoute pas aux résidus décollés à évacuer, ce qui réduit les temps d'arrêts et les efforts de retraitement. CryoClean(R) Snow est particulièrement adapté au nettoyage
de structures lattices puisque l'expension du CO2 permet d'atteindre des zones qui ne peuvent l'être par des procédés traditionnels type sablage, tout en réduisant le risque d'endommagement des structures. Le nouveau système CryoClean (R) Snow+ combine l'intérêt de la neige carbonique à celui d'un additif abrasif afin de retirer jusqu'à la couche d'oxide qui ne manque pas de se former en surface des pièces, par exemple en titane.

De la fabrication des poudres aux traitements thermiques et nettoyage de surface des pièces finies en passant par la construction des pièces par les différents procédés de fabrication additive existants, les gaz Linde de grande qualité, associés à des services et à une expertise accompagne les industriels sur l'ensemble de leurs procédés.